Sélectionner une page

psychologue deuil
Le deuil, c’est quoi ?

Le deuil peut être défini par la douleur, la souffrance survenant après la perte d’un être cher. Ce processus est également envisagé lors d’une rupture, de séparation ou tout autre situation impliquant une quelconque perte. Exemple, perte d’un emploi, perte de l’utilisation de ses membres inférieurs suite à un accident, etc.

Vous avez sûrement déjà vécu un deuil sans pour autant tomber dans une dépression. Le deuil, n’est pas une maladie, néanmoins, il peut engendrer un certain nombre de symptômes tels qu’insomnie, maux de tête, maux à l’estomac, perte d’appétit, etc.

 

 

Les 7 étapes qui définissent le processus de deuil

  1. tristesse deuil psychologieLa première étape est le CHOC :

L’annonce de la perte est vécue comme un terrible choc

« Quand j’ai appris la nouvelle, j’ai eu les jambes coupées » « Je me sens anéantie face à cette nouvelle ».

2. Ce choc provoque le DÉNI, il s’agit de la deuxième étape :

« Ce n’est pas possible, je n’y crois pas ! » « « Ce n’est pas vrai ! … ».

Cette perte est difficilement acceptable, dès lors un mécanisme de défense se met en place, il s’agit du déni. A ce stade, la personne préfère nier la réalité, ne pas y croire.

3. Le déni laisse place à la COLÈRE c’est la troisième étape :

Confronté à la réalité, un sentiment de colère, de révolte émerge. Cette colère est orientée à la fois, vers soi mais également vers d’autres personnes.

4. Ensuite c’est la TRISTESSE qui s’installe :

« Que vais-je devenir, sans elle ? »

Cette étape implique les pleurs, de la mélancolie, etc.et peut prendre des allures de dépression.

5. L’étape suivante c’est la RÉSIGNATION :

« C’est la vie, c’est le destin qui a voulu que cela se passe de cette façon ».

Se résigner, c’est abandonner l’idée que l’on peut retrouver la situation perdue.

6. L’avant dernière étape, c’est l’ACCEPTATION :

« J’y pense encore parfois mais ça va… »

La personne accepte la perte comme une réalité avec laquelle on peut enfin vivre plus sereinement.

7. Enfin, la dernière étape qui vient clôturer ce processus de deuil c’est la RECONSTRUCTION :

« J’ai surmonté cela, j’y suis arrivé »

Au-delà de l’acception, la personne prend conscience du chemin qu’elle a parcouru et du remaniement auquel a dû faire face afin de continuer à fonctionner dans la vie de tous les jours, dans la société.  Cette reconstruction amène une prise de conscience de ses propres ressources personnelles  et permet de développer une certaine confiance en soi.

 

Quelques conseils si vous vivez un deuil:

Accepter votre état de souffrance: vous avez le droit de ne pas être bien et stressé suite à cette perte.

Parler, mettre des mots sur ses émotions, votre souffrance est une phase indispensable dans le cheminement de votre deuil. Pour certains parler, se confier n’est pas chose aisée, alors l’expression de ses émotions peut passer par l’écriture.

Si le soutien de votre entourage ne suffit pas,  faites-vous accompagner par  un psychologue.

deuil mort