Sélectionner une page

Lorsque l’on parle d’hypnose chez un psychologique de Charleroi, le lien avec Messmer est inévitable. Le show à l’américaine, le pouvoir de Messmer qui par un simple geste, amène les participants à faire des choses incroyables et insensées. Les participants évoquent souvent la perte de contrôle, et attribuent le pouvoir à l’hypnotiseur.

C’est bien là, où l’hypnose thérapeutique se distingue de l’hypnose de spectacle.  Par ailleurs, beaucoup de fausses croyances sont véhiculées au sujet de l’hypnose, telles que sous hypnose : je risque de révéler des secrets, de donner le code de ma carte de banque, de ne rien entendre, de perdre le contrôle de ma pensée, etc. Toutes ces croyances sont complètement erronées !

En effet, lorsqu’une personne est placée dans un état hypnotique communément appelée état de transe, elle reste tout à fait consciente. En thérapie, l’hypnose est utilisée comme un outil facilitateur du changement. Le thérapeute vous guide au travers de suggestions, à vous installer dans un état de transe ; car placé dans cet état, vos résistances sont levées, ce qui vous permet d’accéder et de puiser dans vos ressources et ainsi endiguer votre problématique.

L’état de transe, qu’est-ce que c’est ?

L’état de transe est un état naturel, car tout un chacun traverse, tous les jours, plusieurs états de transe. Exemple, vous êtes dans votre voiture, vous conduisez et puis, vous réalisez que vous êtes déjà arrivé, sans vous être rendu compte du trajet effectué et bien, vous étiez plongé dans un état de transe. Pour mieux comprendre, on peut dire qu’être en état de transe c’est comme rêver tout en restant conscient. Si nous sommes tous capable d’être en transe, donc tout le monde est hypnotisable ?

Selon les chercheurs de l’Université de Stamford, 95% de la population est réceptive aux suggestions et donc, à l’hypnose. Enfin, l’hypnose thérapeutique fait ses preuves dans de nombreux domaines tels que : la lutte contre la douleur, le stress, l’anxiété, les phobies, la confiance en soi, les maladies psychosomatiques (eczéma, spasmophilie, … ), etc.

L’hypnose en psychologie
4.3 (86.67%) 3 votes