Sélectionner une page

Harcèlement scolaire

Le harcèlement scolaire est un phénomène en recrudescence qui inquiète, non seulement les parents, mais également le personnel éducatif dans les écoles. L’avènement et l’utilisation par nos jeunes, des réseaux sociaux tels que Facebook, Snapchat etc. vient amplifier la problématique du harcèlement scolaire.

Quelques chiffres

En Belgique francophone, en 2016, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) indiquait qu’à l’âge de 11 ans, 28% de garçons et 18% subissaient 2 à 3 harcèlements par mois.

Le harcèlement scolaire, c’est quoi ?

Avant de pouvoir donner une définition du harcèlement scolaire, voyons ensemble, des fausses croyances véhiculées à ce sujet.

« Il s’agit de problèmes entre enfants, intervenir c’est risquer d’aggraver les choses »

« Les enfants harcelés ne sont pas tout blanc, ils ont certainement provoqué leur harceleur »

 « Ce n’est pas le rôle de l’École de régler le harcèlement mais aux parents. »

 « Face au harcèlement, on ne peut rien faire, les moqueries ça a toujours existé à l’école ! »

« Le harcèlement, ce n’est pas si grave que ça, quand il s’arrêtera tout sera vite oublié. »

 

Ces croyances véhiculées sont erronées et minimisent le harcèlement. Il importe donc d’avoir une bonne connaissance de la problématique, de ses enjeux et de ses conséquences. D’autant plus, que ce type de harcèlement est observable déjà en primaire.

Le harcèlement peut être défini comme étant un ensemble de comportements dénigrants, intimidants ou violents adoptés de manière répétée auprès d’une même personne avec l’intention de nuire.

Le harcèlement peut être physique : pousser, frapper, racket, et/ou psychologique : insultes, moqueries, lancement de rumeurs, Cyber-harcèlement, rejet du groupe, etc.

 

Qui sont les protagonistes ?

Dans un contexte de harcèlement scolaire, il existe au minimum 3 protagonistes :

  • un ou plusieurs « harceleurs »,
  • une ou plusieurs victimes ;
  • des témoins qui peuvent prendre des rôles divers : encourager ou simplement être passifs en n’intervenant pas.

 

 

Harcèlement scolaire

En tant que parent comment identifier le harcèlement ?

 Détecter le harcèlement chez l’enfant n’est guère évident. D’une part, car les conflits amenés par les enfants peuvent être minimisés par les parents (CFR fausses croyances). D’autres part, car l’enfant ou l’adolescent a peur d’aggraver la situation, d’apporter des tracas supplémentaires aux parents ou encore, car il pense être resposable de cette situation.

Néanmoins, quelques éléments peuvent alerter l’adulte :

Insomnie, hypersensibilité, isolement, anxiété, colère, déprime, somatisation (maux de ventre, tête), chute des résultats scolaire, absentéisme, décrochage scolaire etc. Ce tableau clinique est bien la conséquence du harcèlement subi.

Que faire pour aider son enfant ?

Ne pas hésiter à nommer le phénomène et à en parler avec son enfant. Il est indispensable qu’il ait connaissance des repères et limites à ne pas dépasser vis-à-vis de ses condisciples. Toujours rester à l’écoute de son enfant, ne pas minimiser son ressenti. En tant que parent, votre rôle sera également d’en informer l’école afin que des dispositions soient mises en place pour garantir la sécurité de votre enfant.

Par ailleurs, au sein même de l’école, l’enfant peut trouver une écoute auprès du CPMS (Centre psycho-médico social), mais aussi faire appel au service de médiation scolaire pour intervenir et éradiquer le problème. Dans les cas les plus graves, les parents sont invités à porter plainte à la police.

Enfin, les conséquences évoquées ci-dessus, découlant du traumatisme vécu par l’enfant victime de harcèlement, peuvent-être travailler dans un cadre thérapeutique avec l’aide d’un psychologue.

Harcèlement scolaire

Sources: Brochure FWB « harcèlement à l’école, que faire ? »

Site à consulter : https://www.reseau-prevention-harcelement.be/

http://www.enseignement.be/index.php?page=0&navi=3613

 

 

 

 

Rate this post