Sélectionner une page

L’adolescence se caractérise par une période de mutation, une crise exemplaire, où les questions existentielles surgissent. Dans cette période délicate où l’importance du regard de l’autre prédomine et où les bouleversements corporels sont légions la souffrance peut se faire sentir.

L’adolescent peut alors exprimer son mal-être à travers des « actes », « des agirs » qui peuvent le mettre en danger.

La spécificité de cette phase, consiste dans cet entre-deux, de n’être pas tout à fait un enfant, et pas tout à fait un adulte.

Il n’empêche que beaucoup d’adolescents ne font pas de bruit et souffrent en silence, ils s’isolent, se renferment, ce qui traduit ainsi un malaise « à bas bruit ».
L’adolescent est en quête d’identité, il navigue dans le brouillard, la thérapie est à même de constituer pour lui un véritable « abri » par rapport à cette traversée incertaine.

Conduites à risques : agressivité,
fugues, violences, rapports non protégés, petite délinquance.
Dépression, comportements suicidaires
Deuil
Addictions (alcool, drogue, jeux vidéos)
Difficultés scolaires, Angoisse scolaire, névrose d’échec
Troubles alimentaires: anorexie, boulimie
Traumatismes: agression, racket, bouc émissaire
Difficultés relationnelles (parents, enseignants, amis)
Difficultés sociales
Troubles du sommeil
Orientation scolaire, préparations aux examens
Questionnement sur la sexualité
Maladie (cancer, myopathie, etc.)

L’ADOLESCENCE
4.6 (92.5%) 8 votes